CRPE 2022 : La COPIRELEM alerte le réseau des INSPE

à M. Le Président du Réseau des INSPÉ

Objet : réaction aux nouvelles épreuves de mathématiques du CRPE

                Monsieur le Président,

                Nous souhaitons vous faire part de notre forte inquiétude à propos du contenu des nouvelles épreuves de mathématiques du concours de recrutement des professeurs des écoles qui rejoint, nous semble-t-il, le point de vue exprimé récemment par le réseau des INSPÉ. Nous sommes notamment inquiets du caractère très « disciplinaire » qui montre une conception inadaptée de ce que nécessite comme connaissances mathématiques l’exercice du métier de professeur des écoles.

                Nous regrettons, par exemple, que dans le cadrage actuel de l’écrit du concours l’analyse de productions d’élèves pour dégager des connaissances et raisonnements mathématiques ne relève pas des mathématiques à évaluer. Une vision trop étroite des mathématiques véhiculée par des épreuves disciplinaires subordonnées aux savoirs du collège ne permet pas de sélectionner des enseignants solidement outillés pour enseigner les mathématiques à l’école.

                Une épreuve écrite « disciplinaire » peut pourtant permettre d’évaluer des connaissances mathématiques nécessaires à l’exercice du métier de professeur des écoles, à condition de considérer une vision plus « professionnelle » de ces mathématiques. C’est dans cette perspective que la COPIRELEM a conçu trois exercices pouvant constituer un « sujet 0 » de ce que pourrait être une épreuve permettant d’évaluer à l’écrit les candidats au professorat des écoles. Ces sujets, diffusés sur le site copirelem.fr, témoignent de la vision des mathématiques attendues d’un futur professeur des écoles que nous défendons à la COPIRELEM depuis de nombreuses années. Ils ont été diffusés à l’inspection générale et nous espérons qu’ils pourront influencer la conception des sujets 0 officiels « dans le sens d’une professionnalisation accrue » pour reprendre vos termes.

                Par ailleurs, nous avons engagé une réflexion sur l’épreuve orale du concours en nous appuyant d’une part sur l’expérience des oraux de 2011, d’autre part sur le texte de cadrage qui a été diffusé en octobre et qui n’a pas évolué dans sa version définitive parue ces derniers jours. Nous avons rassemblé nos questions dans un document diffusé sur le site copirelem.fr et transmis à l’inspection générale. Des précisions sont à apporter par le ministère pour permettre d’avancer dans notre réflexion sur la préparation à cette épreuve.

                Pour finir, la COPIRELEM travaille également à la conception d’un programme de mathématiques pour la formation initiale des professeurs des écoles dont il nous serait possible de dégager des éléments pour un programme des épreuves écrite et orale du concours.

                En espérant que vous pourrez vous faire l’écho de notre réaction à ces nouvelles épreuves de mathématiques, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’expression de nos sentiments dévoués.

Pour la COPIRELEM, les co-responsables